Rosetta : le site d’atterrissage de Philae a été choisi

Credits: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA
Credits: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Après 3 semaines d’étude minutieuse de la surface de la comète 67P/ Churyumov–Gerasimenko par la sonde Rosetta, les experts de l’ESA on choisi hier le futur site sur lequel se posera l’atterrisseur Philae. Parmi toutes les zones envisagée, c’est la « zone J », situé sur la « tête » de la comète qui a été sélectionnée car elle présente le moins de facteurs de risque lors de l’atterrissage tout en étant proche de zones d’activités de la comète.

Le processus de sélection a commencé dès le 24 Aout lorsque Rosetta est arrivée à une distance de 100 km de la comète permettant de commencer à rassembler suffisamment de donnée sur sa surface. 5 sites ont alors été sélectionnés et attentivement étudiés selon de nombreux critères comprenant la sécurité lors de l’atterrissage de Philae ainsi que la qualité de l’environnement lors de la poursuite de sa mission. La première difficulté consistait à trouver la bonne trajectoire pour atteindre le site. Il fallait ensuite que celui-ci présente de moins de dangers possibles tels qu’une pente trop forte (supérieur à 30°), qui pourrait faire basculer Philae, ou une trop grande densité de rochers au sol. D’autres facteurs ont été pris en compte tels que l’équilibre jour / nuit conditionnant la capacité de l’atterrisseur à rechercher ses batteries et la fréquence des contacts avec Rosetta.

Alors que la sonde se trouve à 30 km de  67P/CG, c’est donc une zone elliptique de 100m de long qui a été choisie pour un atterrissage prévu autour du 11 Novembre de cette année. Entre temps la « zone J » reste sous observation car les scientifiques s’attendent à une augmentation de l’activité  de la comète à mesure de son approche du soleil.

Ajouter un commentaire